PELELIU – GUERNICA OF PARADISE

Cela faisait un petit moment déjà que j’avais l’envie de vous faire ce type d’article et en Janvier 2018, après avoir postulée dans une librairie spécialisée dans les mangas, cette envie est devenue plus forte!

« Mais pourquoi ?  » Me demanderiez vous….

Tout simplement parce que les mangas ont bercés mon enfance et que je continue d’en lire quand j’ai du temps libre (chose rare à l’âge adulte...).

Et puis cela était aussi un challenge pour moi! Car je suis nulle mais nulle, très très très très nulle pour raconter quelques choses!! Que ce soit un film, une série, un livre, une bande dessinée ou même un évènement quelconque, je suis une grosse bille!!! 

Alors cette année je me suis fixé ce challenge, de vous parler de livres et de mangas (& co) que je lis afin de partager avec vous ces nouvelles découvertes et aussi apprendre à « raconter des histoires » . . . 

Commençons par le commencement : ‘ Qu’est ce qui me pousse à acheter un manga?

  1. La couverture

  2. Le style de dessin

  3. L’histoire en elle même 

  4. La personnalité du personnage principal

Pour moi, même si l’histoire est bien, il faut que j’apprécie le coup de crayon de l’auteur, sinon je n’achète pas. Je le sais, c’est complètement idiot…

En 2018 j’ai essayé de passer outre, et j’en suis bien ravie! J’ai pu découvrir de nouveaux auteurs qui m’ont transporté. Dans certains je me suis reconnu, dans d’autres j’ai appris et découverts de nouveaux horizons. Quand on lit une histoire on aime être transporter et voyager! 

À 30 ans maintenant, je suis toujours passionnée de manga! Ce que avant, je ressentais comme une honte, d’aimer quelque chose qui n’était pas classique et très peu répandu dans les années 90 (et surtout dans ma « campagne »). Maintenant,  je m’en fiche complètement de ce que pourrait en dire les autres! Les mangas sont une partie de moi que cela plaise ou non! 

Même si, je ne suis pas un dictionnaire à mangas et que mes références sont devenues un peu vieillotte, aujourd’hui, par le biais de cet article, je vais essayer de partager avec vous mon amour de la lecture et de ces bandes dessinées venues d’Asie.

Aujourd’hui j’ouvre le bal avec un manga d’un autre genre, au dessin simpliste mais nous projetant dans un univers très intéressant et poignant : la guerre du Japon – Été 1944.

 

PELELIU – GUERNICA OF PARADISE

 

‘ Été 1944, à la fin de la Guerre du Pacifique, la section de Tamaru est en poste sur l’île de Peleliu. Ce simple soldat rêvant de devenir mangaka y découvre un paradis, recouvert de verdure et entouré d’une mer turquoise préservée par son récif corallien. Un paradis qui va se transformer en un infernal champ de bataille, où vont s’entretuer 50 000 soldats, japonais et américains, autour d’un aéroport alors considéré comme stratégique. L’armée américaine expédiera 40 000 militaires d’élites, tandis que l’armée japonaise fera front avec une réserve de 10 000 soldats, ayant reçu l’ordre de résister jusqu’au dernier. Voici un document vérité sur le terrible quotidien d’une jeunesse détruite par la guerre.’

 

Peleliu T1

 

L’histoire nous présente Tamaru, un japonais passionné de dessin qui est envoyé sur le front et plus précisément sur l’île de Peleliu

L’auteur, Kazuyoshi Takeda, nous présente une vision de la guerre du Japon très intéressante et subtile grâce à son personnage principal. Nous avons, par habitude (via les cours d’histoire et autres documentaires), pris connaissance du déroulement de cette guerre via les Etats Unis (les agissements, leurs opinions, les actes de chacun etc).

Par le biais de ce manga, l’auteur nous transpose le ressenti des japonais, sur cette guerre qui les a fragilisés et dont les pertes humaines fût grande.

Kazuyoshi Takeda utilise un style de dessin simpliste mais efficace. Il nous transpose certaines horreurs de la guerre d’une manière plus douce afin de ne pas choquer le lecteur, tout en nous laissant dans le tourment de nos émotions.

L’auteur m’a complètement emporté, émotionnellement et historiquement parlant. Il nous donne l’envie d’en savoir plus.

Son personnage principal est attachant, il représente une personne lambda, qui aurait pu être toi ou moi. Il c’est trouvé là, « par hasard », sans talent et sans l’envie particulière de participer à cette guerre.

Lorsque j’ai terminé le premier tome, un sentiment étrange m’a parcouru. J’étais ému par l’histoire de Tamaru. Bouleversé et attristé par ce que l’auteur nous racontait. J’ai complètement été envouté par les dessins,  vraiment un mélange étrange et agréable à la fois! 

Peleliu dessins

 

Peleliu T1 et T2

La couverture de chaque tomes est sublime. Je n’ai point honte de l’avouer, avant tout c’est la couverture qui m’a pousser à me pencher sur cet ouvrage. Et pour le coup je n’ai pas du tout été déçu! 

Ce manga m’a permit, en prime, de connaître une nouvelle maison d’édition VEGA.

Je ne suis plus vraiment à la page, il faut le dire. Avec le temps je suis un peu dépassé par les sorties mangas and co. 

Mais après avoir lu Peleliu, je me suis un peu plus attardé sur cet éditeur. Qui, par ailleurs, publie de plus en plus de mangas qui sortent de l’ordinaire, avec des des histoires et des dessins qui cassent les codes habituels. 

Actuellement de chez Vega j’ai aussi acheté :

  • SURVIVANTS L’HISTOIRE DU JEUNE S de Saito Takao et Miyagawa Akira
  • DEEP SEA AQUARIUM MagMell de Kiyomi Sugishita

Je ne les ai pas encore lu, mais j’ai vraiment hâte de trouver du temps pour bouquiner.

J’espère que ce premier article manga vous aura plus! N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire pour me dire si vous en souhaitez d’autres ou même votre avis si vous avez lu Peleliu!! 

En tout cas je suis ravie d’avoir pu écrire un article qui change de ce que je faisais habituellement ou de avant. Pour moi les mangas sont une vrai passion! Même si avec les années qui passent, j’ai moins le temps de me plonger dedans. 

 

Je vous met en liens un article (en anglais) qui peut vous intéresser  https://mainichi.jp/english/articles/20180814/p2a/00m/0na/005000c

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.